Qu’est-ce qu’une cuisine collective ?

La cuisine collective à Casablanca dans le Maroc est un service lié à la restauration collective à Casablanca et la restauration collective au Maroc, ce dernier recrute des personnes qui mettent en commun leur temps et leurs compétences pour confectionner en quatre étapes (planification, achats, cuisson, évaluation) des plats économiques, sains et appétissants qu’elles rapportent chez elles. Elle s’adresse à toutes les cantines dans les sociétés au Maroc ou à Casablanca et aussi aux cantines de Casablanca et les cantines au Maroc qui ont le souci d’une saine alimentation et d’une meilleure qualité des repas pour leur salariés d’entreprises casablancaises ou marocaines et aussi dans toutes les cantines au Maroc, tout en ayant la possibilité de s’impliquer individuellement et collectivement dans leur communauté. Le tout se fait, dans le plaisir, selon les principes d’éducation populaire, dans une démarche de solidarité, de démocratie, d’équité et justice sociale, d’autonomie et de prise en charge individuelle et collective, de respect de la personne et de dignité.

Fonctionnement d’une cuisine collective

La cuisine collective au Maroc et à Casablanca se déroule en quatre étapes : la planification, les achats, la journée de cuisson et l’évaluation. Lors de la planification, les personnes participantes choisissent les recettes, déterminent le nombre de portions et calculent le budget. Ensuite, elles vont faire les achats. Enfin, elles se rencontrent à nouveau pour cuisiner les mets qu’elles divisent et rapportent chez elles. Au moment opportun, le groupe évalue le déroulement de la rencontre, les recettes et l’esprit d’équipe.

Plus que de la cuisine

Les cuisines collectives à Casablanca comme au Maroc, c’est plus que de la cuisine. Elles permettent de :

  • Sortir de la maison
  • Faire des rencontres et tisser des liens d’amitiés
  • Construire la confiance en soi
  • Valoriser l’autonomie et la prise en charge
  • Valoriser, acquérir et partager ses connaissances
  • Expérimenter des projets de travail
  • Construire un réseau d’entraide
  • Tisser des liens avec des agriculteurs et encourager l’agriculture écologique et locale.